La biorésonance

Lors d’une consultation en naturopathie, j’utilise des appareils de biorésonance. En provenance  des technologies de l’aérospatial, ils sont  basés sur la médecine quantique, chinoise et hollistique.  Ils permettent de détecter les déséquilibres, à travers une analyse approfondie des divers organes tout en travaillant  sur le plan physique mais aussi sur le plan psychologique.

Voir ci-dessous.

Dans la nature les fréquences nous entourent. Pour cela, il suffit de regarder le soleil. Suivant les basses ou hautes fréquences, celles ci seront positives et on prend la vitamine D ou bien  nocives et on peut avoir des brûlures.

La Biorésonance est issue de l’aérospatiale russe. Elle démontre que chaque organe fonctionne comme un émetteur-radio qui émet sur une certaine fréquence.

Lors d’une consultation, je commence par étudier vos chakras et méridiens. Si je vois un méridien perturbé, je dois aller voir l’organe qui correspond. Par exemple, si je regarde énergétiquement votre foie, je vais voir le lobe droit , le lobe gauche mais aussi les hépatocytes, et les cellules de kupffer. Puis je regarde les pathologies liées au foie comme l’hépatique par exemple et enfin les causes à travers les virus, champignons, bactéries et parasites concernés. Ensuite, je teste les causes génétiques, alimentaires, morales, allergiques, d’hygiène de vie pour terminer par des tests sur les compléments alimentaires appropriés. Je réharmonise en fin de séance ce qui me parrait urgent.

De nombreuses personnalités ont eu recours à ces techniques dans le monde du cinéma, mais ausi parmis les coureurs du tour de France, l’équipe des Chicago Bulls, l’équipe de football du Réal Madrid pour ne pas les citer.

Consultez-moi

Sylvie Loubeau praticienne en biorésonance à Niort Deux Sèvres Nouvelle Aquitaine France

Les appareils de biorésonance  utilisent les fréquences afin d’analyser ou  de réharmoniser les personnes.

Notre univers est entouré de fréquences, comme  celle du soleil ou de la lune par exemple qui agissent sur les végétaux, les animaux ou encore sur les océans. Le corps humain est parcouru par ces dernières également. Il suffit de les connaitre pour pouvoir  agir dessus en envoyant des signaux de très faibles intensités identiques a ceux de votre corps.

A ce jour, des chercheurs en  ont répertorié des milliers,  que ce soit sur  les humains, les animaux, mais aussi sur notre environnement. Cela nous permet désormais d’envoyer la bonne fréquence originelle  par l’intermédiaire des appareils afin de réactiver  un organe malade ou au contraire de diminuer l’intensité d’ une bactérie ou d’un virus qui serait trop virulant.

Lorsqu’une maladie s’installe, cela signifie que l’organe n’est plus sur sa bonne fréquence.